English Dutch French German Portuguese Spanish
Menu

Eviter l’exploitation de pétrole/gas au Portugal : DERNIERE CHANCE : recours en justice. Aidez-nous !

Mars 2018

Chers voisins, chers invités, chers amis,

Veuillez regarder la vidéo suivante sous https://www.youtube.com/watch?v=7bLZmi9SLww , où vous pouvez voir les membres ASMAA sur les plages de l'Algarve.

Certains méditent, d'autres prient, certains chantent et d'autres dansent, mais tous sont reconnaissants envers Mère Nature pour sa beauté et sa générosité. Et nous ne voulons pas perdre cela. Mais c'est exactement ce qui arrivera si nous ne nous battons pas pour elle !

La vidéo montre le côté « ZEN » de ASMAA. S'il est vrai qu’ASMAA sympathise plutôt avec le style «  Flower-Power » qu'avec le style brutal, il est également vrai que, malheureusement, nous avons rapidement constaté que des actions telles que les manifestations et les pétitions - même si elles sont utiles pour attirer l'attention du public - sont extrêmement inutiles lorsqu'il s'agit de combattre des puissances financières gigantesques qui font cause commune avec la politique.

 

C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de traduire le gouvernement en justice. Nos premiers affrontements dans cette guerre juridique ont été avec ceux qui ont approuvé ces projets, des personnes qui ont délibérément violé la loi en vigueur et trahi tous ceux qui les ont élus à des postes de pouvoir. 

 

Pour une redevance fixée contractuellement à 15 € / km² par an pour la recherche (exploration) ET l'exploitation (production), les compagnies pétrolières et gazières ont obtenu l’autorisation de forer pour le pétrole (forage offshore, donc en mer profonde) et le gaz (fracturation hydraulique) partout, y compris dans votre jardin sur rue ! Cette taxe ridiculement basse a même été entérinée sans grand débat par des compagnies pétrolières telles que GALP / ENI.

Certains accords contiennent d'autres clauses bizarres, comme celles stipulant que les redevances ne seront payées qu'une fois les frais d'exploration amortis. Mais quand cela se produira-t-il ?  On se demande comment une telle absurdité peut être approuvée compte tenu de la pression exercée sur le Portugal par le FMI, l'UE ou la BCE pour redresser sa situation financière.

 

Nous sommes en guerre avec une industrie qui menace nos plages, nos paysages intacts et même les réserves naturelles légalement protégées et les parcs naturels avec ses projets de forage et de fracturation. Le patrimoine culturel du Portugal avec ses sites de pèlerinage tels que Fatima et des merveilles architecturales telles que Batalha sont également en jeu.  

 

Ne croyez pas que ce ne sont que des forages  inoffensifs : la géologie du pays nécessite une fracturation et tous les risques associés à cette technologie sont tout simplement ignorés.

Porter une telle affaire devant les tribunaux n'a de sens qu'avec le soutien d'une équipe d'avocats spécialisés de premier ordre et dignes de confiance.  Nous avons trouvé une telle équipe qui s'engage pour notre cause.

Compte tenu des intérêts financiers et de la position de ceux qui pourraient être compromis par cette situation, il faut s'attendre à une bataille dure et coûteuse.   

Ne vous laissez pas berner : c’est une guerre sale.

Aidez-nous à vaincre le « tyran », pour nous et nos enfants. Nous ne devons pas attendre jusqu'à ce qu'un derrick se trouve dans notre jardin sur rue !

Nous ne pouvons pas tout vous dire ici. Mais nous avons besoin de votre aide à tous.

Le gouvernement ne divulgue pas toutes les informations, mais plutôt le contraire. Il se pourrait bien que les forages commencent avant que l'affaire ne soit déposée devant les tribunaux. Avec votre soutien, empêchons l'apparition de derricks dans votre rue.

Les dons et contributions peuvent être transférés sur le compte ASMAA « SAY NO TO OIL ». Vous trouverez les coordonnées bancaires exactes ci-dessous. MERCI BEAUCOUP. Les généreux donateurs ou ceux qui peuvent collecter ensemble 500 € ou plus avec des personnes partageant les mêmes idées et des amis, peuvent virer ces sommes directement au cabinet d'avocats.

Cordialement,

Jean-Jacques de Coninck (Directeur financier)
Laurinda Seabra  (CEO)
Manuela Gonzaga (Présidente)
et le reste de l'équipe ASMAA

 

PS. Nous ne pouvons pas sans doute vous dire tout sur cette page, mais nous pouvons répondre à vos questions, organiser des réunions pour présenter notre cas et les évolutions connexes ainsi que mettre à jour notre site Web où vous trouverez des réponses à un grand nombre de vos questions. Nous avons également inclus une présentation vous donnant un bref aperçu.

Ici, vous pouvez facilement faire un don à ASMAA.

Via PayPal (y compris la carte de crédit) : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ou via le lien sur la page suivante : http://asmaa-algarve.org/en/donate

REF : Say NO to Oil (pour la procédure juridique) ou : ASMAA (en tant que participation pour nos frais mensuels)

PAR VIREMENT BANCAIRE à SANTANDER TOTTA (LAGOS ALGARVE) ASMAA Algarve Surf and Marine Activities Association
IBAN : PT50 0018 0008 02686698020 51
REF : Say NO to Oil (pour la procédure juridique) ou : ASMAA (en tant que participation pour nos frais mensuels)

MERCI BEAUCOUP !

 

Ref: GALP/ENI: 2018 - The END of the Road?

 

ASMAA - Algarve Surf and Marine Activities Association –NIPC 510381952

Rua Dr. Alberto Iria, Lote 12, R/C Esquerdo, Lagos, 8600-580, Algarve, Portugal E-mail : www.asmaa-algarve.org -  www.asmaa-algarve.org | Tél : 282 182 103

You are here: HomeOil and GasNem Um FuroCampaign ArticlesEviter l’exploitation de pétrole/gas au Portugal : DERNIERE CHANCE : recours en justice. Aidez-nous !
  • ASMAA - Algarve Surf and Marine Activities Association
    NIPC: 510 381 952
    Tel: 00 351 282 182 103
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    asmaa-algarve.org
    Rua Dr. Alberto Iria
    Lote 12, R/C Esq
    Porto de Môs
    Lagos 8600-580
    Portugal
Go to top